La revue de presse Economie
Mercredi 09 février 2005
Papier : des hausses à venir ?
Après trois années de stagnation, la production française de papiers et cartons s'est accrue de 3,2 % en 2004 par rapport à 2003, annonce la Confédération française de l'industrie des papiers, cartons et celluloses (Copacel). Elle totalise 10,255 millions de tonnes, performance obtenue davantage à la bonne tenue des ventes à l'exportation (+ 6,6 %) qu'à la reprise du marché français, lequel a tout de même progressé de 2,4 % et sur lequel la concurrence des producteurs étrangers s'est, en effet, montrée particulièrement sensible en raison de la faiblesse persistante du dollar.

Les papetiers français ont également eu à faire face à une forte hausse des coûts de production et de logistique. Le prix des papiers et cartons récupérés s'est montré relativement stable. En revanche, le prix moyen de la pâte de référence exprimée en dollars a fait un bond de 19 % en 2004 (+ 8 % exprimée en euros).

Côté énergie, transport et consommables, le constat a également été lourd : le prix de l'électricité a augmenté de plus de 25 % en 2004 ; le coût des transports a poursuivi sa progression déjà sensible depuis plusieurs années (entre 3 et 8 %) tandis que celui du ferroviaire a bondi de près de 25 %. Les prix des produits chimiques de base ont crû de 10 % et une annonce de hausse de 10 % des prix du gaz vient d'être faite.

Autrement dit, les utilisateurs de papiers et cartons doivent s'attendre à ce que les papetiers français, à la recherche de nouveaux points de rentabilité, projettent de répercuter ces hausses de coûts.