La revue de presse Entreprise
Mardi 30 novembre 2004
Xerox en 2004
Xerox en 2004
En 2005, Xerox compte voir son chiffre d'affaires progresser de 3 % et ses bénéfices de 90 cents voire de un dollar par action. Mieux : cette courbe ira en s'accentuant en 2006 puisque c'est une augmentation du chiffre d'affaires de 5 % que l'attend alors que chaque titre Xerox pourrait gagner 15 à 20 % de sa valeur. Comment- ? En poursuivant le développement d'une stratégie de marché dirigées vers deux objectifs : continuer à fournir au monde du bureau et de la production numériques des technologies et des services adaptés à leurs besoins d'une part (les ¾ de l'activité du groupe) ; capturer des parts de marché actuellement détenus par des procédés traditionnels comme l'offset, d'autre part.

Les activités bureau, production et services à valeur ajoutée ont vu leurs revenus augmenter de 7 % en un an. Une quarantaine de nouveaux systèmes ont été lancés sur le marché en douze mois : Xerox reste un grand inventeur. Deux ventes sur trois concernent des matériels et systèmes qui figurent au catalogue de la « Document Company » depuis moins de deux ans.

Les ventes des systèmes couleur incluant l'iGen3, la famille des DocuColor et les systèmes Phaser à encre solide auront progressé de 20 % cette année. Désormais, la couleur rapporte davantage à Xerox que le noir et blanc puisque la valeur d'une page couleur produite cinq fois plus importante qu'une page monochrome.

Dans le secteur de l'imprimerie, Xerox ayant installé plus de 12 000 DocuColor, la majorité des pages couleurs sont imprimées sur les systèmes du groupe.

Xerox a généré pour 1,5 milliard de dollars de cash – 900 au cours du seul troisième trimestre – cette année et réduit sa dette d'un milliard.